Petit Mont Blanc

Dimanche 13 septembre 2020

 

Ne jetez pas la pierre....

En juillet, je m'offre une semaine en vélo de montagne en mode exploration avec mon ami le Pep entre Tarentaise et Beaufortain. Je pars dans l'espoir de partager plus tard quelques « pépites » avec le groupe Vélo de Montagne du CAF.

Le deuxième jour de notre périple nous posons nos roues au sommet du petit Mont Blanc.

Nous profitons de la vue panoramique le temps de se refaire une santé après cette belle montée soutenue depuis Courchevel et un final de 20 mn de poussage/portage .

Une belle descente se profile en direction de Pralognan et nous démarrons avec enthousiasme ce sentier fort joueur. En vélo, on retrouve les sensations ludiques du ski et nous voilà partis joyeux comme dans 30 cm de poudreuse. Du haut de nos presque 60 ans, nous savourons notre plaisir avec prudence, plus dans un esprit trial tout en douceur que comme des descendeurs fous. Nous ne manquons pas de saluer les marcheurs que nous croisons sur le chemin...

A mi-descente, nous déchantons vite quand une pierre s'enroule autour de la roue de Pep et commence sa chute dans la pente. Impossible de la rattraper, la pierre débaroule  ! Nous hurlons « pierre » mais elle poursuit sa course folle !!!

Par bonheur elle ne provoque pas d'accident mais nous terminons la rando avec un goût amer dans la bouche, la sensation de ne pas être passés loin d'une grosse connerie...

Qui en montagne n'a jamais été confronté à ce type de problème ?

Généralement on a tendance à éviter de parler de ses bétises, mais ça fait aussi partie des risques quand on sort des univers aseptisés et ces expériences amènent aussi à une pratique plus respectueuse avec davantage de prudence...

Dimanche, pour notre quatrième sortie, nous repassons avec les copains cafistes sur ce même sentier et après leur avoir raconté ma mésaventure, nous profitons de cette fabuleuse descente tout en nous méfiant des Rolling Stone !!!

Je laisse maintenant Olivier raconter notre périple...

 

Eric

 

Le Petit Mont-Blanc à bicyclette

 

Au départ de Courchevel nous enfourchons nos montures, Éric notre leader, Franck et moi. Nous remontons le vallon des Avals, où quelques Tarines nous snobent. Heureusement les piétons sont là, jamais avares d’encouragements pour les fous qui font – encore – du vélo sans pile.

Un peu de poussage pour atteindre le sommet, et la foule en délire nous ovationne (là c’est moi qui délire – mais juste un peu).

Séances rituelles du casse-croûte et du « c’est quoi ce sommet ? » puis on baisse la selle, on ajuste casque et gants et zou ! Direction Pralognan par le col du Mône.

Enfin « zou » c’est vite dit, le chemin n’est pas toujours commode et les pieds à terre ne sont pas rares. Mais c’est du vélo de montagne… Le paysage nous récompense largement. A partir de Pralo le rythme s’accélère franchement, pour rejoindre Bozel où nous attend une manip de voiture jusqu’à Courch (dont les gars me dispenseront, pour me permettre de rentrer plus vite : vraiment sympa).

Merci à Eric de croire à l’activité au sein du club, même si les cultures sont parfois longues à changer !

 

Oliv.

 

  • Les photos sont ici

 


Dou de Moutiers

Samedi 4 juillet

Le vélo « éclectique »

 

Connaissez vous la réplique culte du sketche des inconnus sur l'éclectisme ?

Si vous ne connaissez pas une recherche via google s'impose !!!

Et bien en mélangeant vélos électriques et classiques nous avons réalisé une belle sortie dans un esprit éclectique !

Et ça a bien fonctionné sur les 1300 mètres environ de déniv que nous avons parcouru sur le tour du Dou de Moutiers hier. 

Chacun progressant à son rythme autant à la montée qu'à la descente. Encore une belle sortie à notre actif et comme dirait Catherine : «Je n'aurai jamais été faire ça toute seule ! » et pourtant elle l'a fait et bien fait !

Pour résumer, des bonnes pistes à la montée, des sentiers voire du hors sentier à la descente quand les vaches avaient défoncé la trace. Un parcours globalement bien roulant avec des passages de T2 à T3. Un petit cafouillage les 5 premières minutes sur la recherche du parcours... Et la banane pour les 5 participants !

Sur le sentier qui nous ramenait sur Notre Dame du Pré, nous avons fait une rencontre peu ordinaire :  un jeune faon couché au milieu du chemin. Il ne paraissait pas blessé. Nous sommes passés à côté de lui sans le toucher pour que sa mère ne le rejette pas. Mais que faisait-il là ? S'était-il enivré de jeunes pousses de conifères ? Avons nous en ce cas dérangé une réunion de Cervidés Alcoolisés  Anonymes ? Ou alors, si quelqu'un a une autre version à nous proposer pour expliquer cette situation pour le moins étrange...

Dimanche prochain une nouvelle sortie est déjà programmée sur le col de l'Arc...

Ce devrait être ma dernière proposition de l'été car je pars quelques semaines mais en septembre, on remet ça...

A bientôt,

Eric

 

  • Les photos sont ici

Vélo de montagne à Naves

Samedi 27 juin

 

C'est quoi pour toi la recette d'une bonne sortie en vélo de montagne ?

Pour moi, ça commence par :

  • Une météo sans précipitation
  • Un sommet ou un col accessible de manière roulante
  • Un beau panorama
  • Un dénivelé positif suffisant pour combler mes envies de descente
  • Un groupe de copains qui aiment rouler mais aussi rigoler
  • Une descente ludique sur un sentier étroit sans énormes difficultés tcheniques

Et cerise sur le chapeau, une bonne mousse à l'arrivée....

Hé bien pour cette première sortie Vélo de Montagne 2020, j'ai été comblé car nous avions tous les bons ingrédients (ou presque) pour nous satisfaire !

Après un covoit dans un grand respect des gestes barrières, nous sommes partis ce matin à quatre : (Louis Malo, un jeune descendeur prometteur , Isabelle grande adepte du vélo de voyage et de montagne ; Yves un fringuant retraité, cycliste émérite qui arrive toujours en tête et qui me fait dire vivement la retraite que je puisse rouler tous les jours ! Et Eric (c'est moi!) en nouvel adhérent et proposationneur de la sortie, mon leitmotiv : « errer humanum est »....)

C'est parti....

Nous avons tout d'abord remonté les pistes de Grand Naves jusqu'au refuge du Nant du Beurre. 

Là, il m'a fallu faire preuve de beaucoup d'autorité pour que les copains ne se laissent pas tenter par la terrasse du refuge et nous avons poursuivi via un col jusqu'au Grand Cretet. 

C'est tout de même par une petite portion en poussage que nous avons atteint le sommet. 

Alors là, soit nous avons roulé trop vite soit  nous avons pas fait assez de déniv ! Mais il est 11 heure et ce sera Picnic à l'heure d'hiver ! 

Dommage pour le panorama, le temps est bien couvert.

Après une petite pause bien méritée, nous entamons une descente un peu technique direction la terrasse du refuge...

Nouvelle escale prolongée ! Ici tout le comme se connait et ça discute et ça discute !!!!

C'est place Grenette comme disent les Grenoblois...

Avant de se prendre la pluie, nous nous décidons à repartir et nous reprenons le chemin de la descente par un enchaînement de pistes, sentiers, chemins et encore et encore de sentiers ludiques pour retrouver une nouvelle terrasse chez Fred à grand Naves.

Accueil sympathique et plaisir du houblon...

Mais comme il est tôt, encore trop tôt pour rentrer directement à la maison, nous enchaînons sur la descente jusqu'à Petit Cœur par quelques beaux chemins et sentiers sur 800 mètres de déniv' en supplément gratuit... 

Dans un virage Isabelle se jette à nos pieds mais nous restons stoïques et après cette chute sans gravité nous poursuivons sur le sentier jusqu'à Petit Coeur.

De là moyennant une manœuvre de voiture, nous récupérons les véhicules déposés à Grand Nave le matin.

Le moment est venu de se séparer, visiblement les copains sont aussi satisfaits que moi de la rando, du coup, on s'est dit : « et si on remettait ça la semaine prochaine ????? »

 

 Eric

  • Les photos sont ici

Initiation VTT - Dos de Crêt Voland

 

Le site du Dos de Crêt Voland (Bellevilles) est riche en sentiers roulables à « VTT de rando » ou « Vélo de Montagne » (comme on veut). Nous avons suivi les plus accessibles.

Les montées se font en partie sur pistes. Leurs nombreuses montées assez « viriles », peuvent se négocier en poussant le vélo. Ou bien sur le vélo, en mode « défis » : pour travailler le cardio !

Heureusement, les longs sentiers balcon bien lisses, récompensent largement ces efforts : le coin est généreusement pourvu en larges panoramas.

On a encapé les 2 descentes à une cadence pas du tout « initiation » vu le niveau du participant. Malgré des abords très doux le long des chemins, Yves n’en a pas profité pour faire des cascades… Ce qui aurait pourtant présenté peu de risques : une qualité de plus pour ce site d’initiation. Dernière particularité du lieu, une piste de descente taillée pour le VTT (merci les 3 Vallées) permet de travailler la posture, de manière ludique et sécuritaire.

Si j’ai réussi à vous donner des regrets, la prochaine sortie est prévue le 22 juin !

(Son niveau est trop élevé ? Le forum du Club pourrait servir à lancer autre chose… N’hésitez pas à laisser un message).

 

Olivier

  • Les photos sont ici

 

Vélo de montagne à Naves

Dimanche 2 septembre 2018

 

Place de la mairie de Petit Cœur, j’attends mon encadrant… Ah le voilà, enfin ! Philippe m’explique qu’il arrive de chez lui à vélo : ceci explique cela.

Nous attaquons la route de Naves en devisant tantôt gaiement, tantôt gravement, mais toujours en papotant. Sûrement qu’on n’allait pas assez vite ? Puis notre progression devient intermittente, car pour préparer la sortie joëlettes, Philippe s’arrêtera parlementer à chaque hébergement rencontré : Molençon, Fontaine, Grand Naves, Nant du Beurre… Ou comment joindre l’utile à l’agréable. De plus, avec un « bilan carbone » irréprochable.

Nous voilà au Grand Crétet, point culminant du jour : 2292m, pas très impressionnant. Sauf que… Philippe roule depuis Tours en Savoie. Ah oui, quand-même.

Après une discussion avec un jeune berger ardéchois (ovins caprins), casse-croûte et tour d’horizon habituels, on enfile les gants et on baisse la selle.

La descente est l’occasion d’une initiation au VTT pour… Philippe, qui est plutôt adepte du vélo de route ! C’est « l’encadrant encadré ». Plus on perd d’altitude, plus Philippe laisse son VTT rouler et moins il roule autour de son VTT. Mes notions de secourisme étant assez sommaires, ça m’arrange bien.

Nous nous séparons à Petit Cœur après une belle journée partagée. Ce n’est pas encore terminé pour Philippe, avec les 16km qui le séparent de chez lui. Respect !

Merci à Philippe pour cette nouvelle tentative d’intéresser les Cafistes au Vélo de montagne (ou : « VTT de rando », pour mieux faire le parallèle - qui est évident - avec le ski de rando ?). Comme toujours, les (bonnes) nouveautés sont longues à adopter !

 

Olivier

 

Photos : https://1drv.ms/f/s!AlC_857D1wrU6BfCM-c4GDp2zZGi